Sacs à dos airbag Alproof

deuter is for added security

ALPROOF LITE

ALPROOF LITE

Pour tous les freeriders qui apprécient un équipement de sécurité léger et techniquement avancé pour leurs descentes sur des terrains difficiles.

Abonnement gratuit White Risk

ALPROOF 

ALPROOF 

Pour tous les freeriders qui apprécient un équipement de sécurité léger et techniquement avancé pour leurs descentes sur des terrains difficiles.

Abonnement gratuit White Risk

Ton abonnement WHITE RISK 

Apprendre, tester ses connaissances et prévoir à l'avance !

Pour toute commande d'un sac à dos airbag Alproof, nous t'offrons un abonnement standard de 6 mois à l'application White Risk.

 

L'application intelligente qui t'aide à minimiser les risques lors de tes sorties en hiver en montagnes avec ton nouveau sac Alproof. Il te suffit de créer ton compte sur whiterisk.ch et d'utiliser le code que tu recevras directement dans ton colis deuter dans ton compte White Risk sous la mention "coupon". 

Ajuster ton sac à dos airbag

LE SYSTÈME ÉLECTRONIQUE D'AIRBAG ALPRIDE E2

LE SYSTÈME D'AIRBAG LE PLUS LÉGER DE SA CATÉGORIE !

C'est également le premier système d'airbag à utiliser des supercondensateurs pour actionner un compresseur électrique, qui gonfle ensuite l'airbag de 162 litres en seulement trois secondes. Les supercondensateurs présentent des avantages notables par rapport aux batteries et aux piles rechargeables : Ils peuvent générer beaucoup d'énergie en un court laps de temps, sans réduire leur durée de vie. Ils peuvent stocker de l'électricité sans avoir recours à des réactions chimiques, c'est pourquoi ils ne sont pas affectés par le froid. Leurs performances sont les mêmes, de -30° C à +40° C. Alors que les batteries rechargeables comme le lithium-ion perdent de leur puissance après plusieurs charges, les supercondensateurs conservent leurs performances. Ils peuvent être chargés jusqu'à 500 000 fois et ont une durée de vie pratiquement illimitée. Les supercondensateurs sont également plus légers que les batteries ordinaires.

La priorité reste : éviter les avalanches

Mais alors pourquoi un sac à dos airbag ?

Les avalanches présentent toujours un risque important, quel que soit l'équipement de sécurité dont tu disposes. Même avec un sac à dos airbag, il y a toujours des situations où les chances de survie sont minces. C'est pourquoi le fait d'avoir un sac à dos airbag ne signifie pas que tu peux prendre plus de risques. Le plus important est de minimiser le risque d'avalanche. Pour cela, il faut suivre une formation approfondie sur les avalanches, planifier soigneusement son itinéraire, suivre régulièrement des cours de mise à jour, avoir le courage d'exprimer ses inquiétudes au groupe avec lequel on se trouve et être prêt à faire demi-tour. Mais même dans ce cas, il y aura toujours un risque. C'est là que l'équipement de sécurité en cas d'avalanche et un sac à dos airbag peuvent contribuer à réduire le taux de mortalité.

Comment fonctionne l'airbag ?

RESTER À LA SURFACE D'UNE AVALANCHE AUGMENTE LES CHANCES DE SURVIE

On parle d'ensevelissement complet lorsque la tête et le haut du corps sont recouverts par la neige de l'avalanche. On parle d'enfouissement partiel lorsque la tête et le haut du corps restent libres. En cas d'ensevelissement complet, le risque de décès est de 50 %, alors qu'il est de 4 % en cas d'ensevelissement partiel (Brugger et al. 2001 ; Statistical analysis of avalanche fatalities, Europe and North America 1981-1998). Les chances de survie sont donc plus grandes si l'on parvient à éviter l'ensevelissement complet en cas d'avalanche. L'airbag Alpride utilise la convection granulaire (ou effet noix du Brésil), par laquelle les plus grosses particules se retrouvent à la surface d'un matériau granulaire contenant un mélange d'objets de tailles différentes, tandis que les plus petites particules restent en-dessous. La grande surface et la forme arrondie de l'airbag Alpride lui permettent de flotter dans une avalanche. La forme de l'airbag protège également le dos et la tête de l'utilisateur, et sa couleur lumineuse le rend plus visible lors d'une opération de recherche, où chaque seconde compte.

Comment charger le système Alpride E2 ?

Les supercondensateurs peuvent être chargés de deux manières :

  • avec un câble USB-C (5V-3A)
  • avec deux piles AA.

Le système devrait principalement être chargé par câble USB et seulement exceptionnellement chargé par des piles, par exemple en voyage. La charge peut être effectuée à l'aide du câble USB-C fourni et d'un chargeur USB ordinaire (non fourni) ou d'une batterie portable, d'une unité solaire, etc. Selon le type de dispositif de charge utilisé, la charge prendra entre 20 et 40 minutes. La charge par câble USB est également possible sans les piles en place. Lorsque les piles sont insérées et que le câble est branché, la charge commence sans que les piles ne se déchargent.

Les piles AA au lithium rendent le système Alpride E2 prêt à être déployé à nouveau, après un déploiement accidentel. Elles ont une puissance suffisante pour générer 3 charges complètes du système. Il est conseillé de remplacer ces piles après cela - et après tout déploiement. Dès que l'airbag est rempli, les deux piles AA (si installées) rechargent immédiatement les supercondensateurs.

Quelle est l'autonomie du système Alpride E2 ?

Nous recommandons d'utiliser, pendant une sortie en montagne, deux piles au lithium AA qui n'ont pas été utilisées auparavant pour charger le système. Celles-ci compenseront la faible perte de charge des supercondensateurs. De cette manière, le système Alpride E2 peut être utilisé pendant trois mois entre deux charges. Si l'Alpride E2 n'est pas utilisé pendant une période prolongée, les batteries doivent être retirées. Si le système est utilisé après la charge, mais sans les batteries installées, l'autonomie maximale est de 12 à 24 heures.

Tire l'interrupteur vers l'extérieur, tourne-le dans le sens des aiguilles d'une montre et maintiens-le en position "ON" pendant deux secondes.

Le système Alpride E2 effectue un "auto-test" à chaque mise sous tension, afin de vérifier que le moteur, les supercondensateurs et l'électronique sont parfaitement opérationnels. Pendant cette période de test, les trois voyants lumineux s'allument l'un après l'autre pour vérifier leur fonctionnement. Une fois l'auto-test terminé avec succès, le système est prêt à être utilisé. Le moteur tourne une seconde fois et le voyant vert ou orange clignote en fonction de l'état de charge.

 

 

Pour déployer l'airbag, il faut tirer sur la poignée de déclenchement (force de 5 à 10 kg). L'airbag sera alors gonflé à haute pression par le moteur du compresseur, en trois à cinq secondes. Une fois entièrement gonflé, les supercondensateurs seront automatiquement rechargés par les deux piles AA (si elles sont insérées). Le compresseur reste actif pendant six secondes avant de s'éteindre.

Pour dégonfler l'airbag, ouvre le couvercle de sécurité de la valve de dégagement et appuie sur le bouton orange.

Une fois l'airbag vide, le couvercle de sécurité se remet automatiquement en place. Lors du rangement de l'airbag, il est important de suivre la procédure correcte. Un rangement incorrect peut empêcher l'airbag de se déployer, peut entraîner un dysfonctionnement et peut endommager le sac à dos. Ne pas tordre l'airbag, ne pas croiser de crochets, ne pas enrouler et ne pas obstruer le compartiment de l'airbag de quelque manière que ce soit.

MANUEL D'UTILISATION ALPROOF & E2 AIRBAG SYSTEM 

Tu peux télécharger ici le manuel d'utilisation de nos sacs à dos airbag Alproof et Alproof Lite en format PDF.

QUESTIONS fréquentes

Oui, dans les modèles Alproof 30 SL et 32, la poignée de déclenchement peut facilement être montée de chaque côté du sac à dos.

La poignée de déclenchement doit idéalement se trouver à hauteur de poitrine pour une meilleure accessibilité. Elle peut être réglée à trois hauteurs différentes. Il suffit de faire pivoter la poignée de déclenchement vers le haut et de la sortir de la boucle de la bandoulière, puis de la réinsérer dans celle qui convient.

La ceinture, la boucle de jambe et la sangle de sternum doivent toutes être serrées et sécurisées pour créer un ajustement parfait. La boucle de jambe est également là pour empêcher le sac à dos d'être tiré sur la tête du skieur en cas d'avalanche. La sangle de jambe se fixe facilement sans avoir à défaire la ceinture.

En général, oui. Le plus important est qu'il soit déployé immédiatement et de manière décisive. L'analyse des données d'accidents* montre que jusqu'à 12% des victimes n'avaient pas déployé l'airbag. Aucune corrélation n'a pu être établie entre la taille de l'avalanche et l'incapacité à déployer l'airbag. Mais le taux était nettement plus faible chez les utilisateurs professionnels (guides de montagne, patrouilleurs à ski) que chez les skieurs amateurs (5 % contre 12 %). La pratique semble être un facteur décisif dans ce cas. Il est donc important de s'exercer régulièrement au déploiement d'un airbag pour entraîner ses réactions et sa motricité.

81 % correctement déployés
12 % non déployés
3 % défaillance de l'équipement
2 % erreur de maintenance
2 % dommages mécaniques

*Source: Hägeli, Bergundsteigen Magazine 3/14; Statistical analysis of avalanche incident reports (1994 to 2012) in North America and various European countries; only avalanches that posed serious burial potential and involved persons with and without airbag backpacks were included.

Et dans le doute, il vaut mieux déployer l'airbag trop souvent que de ne pas le déployer du tout. Cela est facile à faire avec le système Alpride E2 puisqu'il peut être déployé plusieurs fois.

C'est simple : les deux. Car avec un sac gonflable d'avalanche, on ne peut pas localiser les victimes, et avec un détecteur d'avalanche, on ne peut pas empêcher l'ensevelissement complet. L'équipement de sécurité idéal en cas d'avalanche comprend donc un airbag d'avalanche comme l'Alproof, un détecteur d'avalanche, une pelle et une sonde.

Oui. Sur les modèles Alproof 30 SL et 32, les skis peuvent être fixés en diagonale sur l'avant du sac et sur les côtés en A, à l'aide des deux sangles modulaires.